L’électricité dans la maison

Tout savoir sur l’électricité dans la maison

Les éléments électriques sont utilisés quotidiennement chez soi. C’est pourquoi il est indispensable de connaître, ne serait-ce que les principes de bases afin d’éviter les risques d’accident.

Les bases à connaître

Il faut tenir en compte deux éléments de bases de l’électricité maison dont le circuit électrique et le courant électrique. Toutefois, il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’un cours de physique complet mais d’un détail théorique plutôt concis. Pour ce qui est du circuit électrique d’une maison, elle se rapporte aux éléments électriques et électroménagers dans une maison et qui fonctionnent via le courant. Cependant, il faut noter qu’un interrupteur et une machine à laver n’ont pas les mêmes besoins en électricité. C’est-à-dire que les appareils électroménagers de haute puissance exigent des circuits complémentaires spécialisés. Par ailleurs, il faut retenir que tout est lié à un disjoncteur. Dans ce cas, le circuit électrique doit être le premier à être rénové si l’électricité d’une maison est à refaire. Cependant, il est impératif, selon les normes en vigueur que l’installation soit vérifiée par un électricien Paris professionnel du métier. Quant au courant électrique, il naît d’une tension mesurée en volts, d’une intensité mesurée en ampères et d’une puissance en watts. A part cela, il est véhiculé à l’intérieur des câbles métalliques. En ce qui concerne ces derniers, ils sont souvent en cuivre et ont des différentes dimensions selon l’intensité qu’il doit supporter. Par contre, il faut retenir qu’une intensité d’électricité trop importante pour la capacité d’un câble électrique peut provoquer un incendie. De ce fait, il est obligatoire de se référer aux normes électriques lors d’une installation électrique. En outre, il faut savoir que les besoins électriques varient selon chaque pièce des éléments électriques et électroménagers.

Les éléments électriques de la maison à connaître et leurs rôles

Six éléments sont à tenir en compte, à savoir les fusibles, le disjoncteur, le tableau électrique, la prise de terre, le fil de phase et le fil neutre. Les fusibles sont les versions anciennes du disjoncteur à levier. Ils sont présents dans les anciennes maisons. Le disjoncteur quant à lui sert à couper le courant manuellement ou automatiquement. Dans ce sens, il agit automatiquement lorsque l’intensité du courant est trop élevée. Pour réarmé ce dernier, la seule solution est de le tirer manuellement. En ce qui concerne le tableau électrique, il sert de distribution du courant dans la maison. En plus, il comporte le disjoncteur, le compteur (servant à définir la facturation de l’électricité), et des circuits spécifiques pour les appareils nécessitant une grande puissance. Pour ce qui est de la prise de terre, elle est ce qui relie les appareils à terre. En effet, elle est reliée au sol avec un fil.  Elle sert à détaler l’électricité dans le sol au cas où un surchauffe ou un danger pour l’utilisateur advient. Pour le fil de phase, il sert de conducteur de l’électricité. L’utilisation d’un tournevis testeur (équipé d’une ampoule à l’extrémité) est nécessaire quant on test la tension. L’ampoule de celui-ci s’allume (ou pas) lorsqu’il est mis en contact avec le fil de phase. Et concernant le fil neutre, souvent de couleur bleu, il est fortement déconseillé de le toucher même si le courant ne passe pas.

Coût d’une installation ou d’une rénovation électrique

L’installation ou la rénovation électrique nécessitent des compétences relatives et des matériels. C’est pour cela qu’il est indispensable de faire appel à un professionnel. Cependant, il est possible de faire un petit calcul du coût. Pour la rénovation, il faut multiplier la surface de la maison (en m²) par un montant entre 70 et 150 euros. En effet, la valeur des travaux dépend des conditions de la rénovation. Et pour l’installation, il faut effectuer le même calcul mais le montant varie de 80 à 100 euros. Toutefois, l’année de construction de la maison peut aussi impacter le coût.